• slider1
  • slider2
  • slider3

Construction ehpad : un projet solide et rentable pour les investisseurs

La construction ehpad est un projet de longue haleine. Entre le montage du projet de création et l’ouverture de la résidence médicalisée, il faut compter en moyenne 3 à 6 ans. Le budget d’investissement dépendra de l’importance de la structure. Il est possible pour les futurs propriétaires d’investir dans un logement neuf déjà en cours de travaux afin de réduire le délai d’exécution de la construction ehpad.

Les démarches à effectuer pour la construction ehpad

Avant le montage du projet de construction ehpad, l’investisseur devra être en possession du terrain ou du logement qui va accueillir la résidence médicalisée. Ensuite, il devra procéder à la création du dossier en y mentionnant entre autres la localisation de la construction ehpad, sa capacité d’accueil, ses spécificités, etc. Le projet devra être compatible avec trois éléments : le Programme interdépartemental d’accompagnement des handicaps et de la perte d’autonomie – PRIAC, le « Schéma gérontologique » et le cahier des charges du département où la résidence ehpad va être implantée.

Une fois terminé, le projet de construction ehpad devra être soumis à l’approbation de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales – DDASS et le Conseil général du département d’implantation avant d’être présenté au Comité régional d’organisation sanitaire et médico-sociale – CROSMS. Notons que les deux premières entités seront les organismes de tutelle de la construction ehpad. L’investisseur n’obtiendra un arrêté d’autorisation de création que si le CROSMS émet un avis favorable au projet de construction ehpad.

Une fois que la construction ehpad sera achevée, il faudra remettre un dossier de demande d’ouverture comprenant une convention tripartite préalablement négociée auprès des organismes de tutelle. Une visite de conformité au Permis de construire et au projet de construction ehpad soumis au CROSMS devra être réalisée par le maire et les autorités de tutelle avant l’ouverture définitive de la résidence senior médicalisée.

La construction ehpad : les critères à prendre en considération

La construction ehpad entre dans la catégorie des résidences de service médicalisées. En plus des soins médicaux, les personnes dépendantes hébergées dans ce genre de logement pourront bénéficier de plusieurs services annexes : restauration, blanchisserie, loisirs, soins d’hygiène, etc.

En choisissant d’investir dans une construction ehpad, les intéressés devront prendre en considération plusieurs critères. L’emplacement de l’établissement est un point important car malgré leur dépendance, les pensionnaires ont besoin de se trouver à proximité de leurs proches, des commerces, des lieux de loisirs ainsi que des transports pour leur commodité.

En outre, le vieillissement de la population française varie d’un territoire à un autre. Il est moins important dans les régions comme Ile-de-France et Midi-Pyrénées à cause de l’importance des jeunes actifs et plus conséquent entre autres en Aquitaine, en Bretagne, en Limousin ou en Auvergne à cause de l’immigration des seniors vers ces localités et le vieillissement des habitants. Ce paramètre devra donc être pris en considération dans le projet de construction ehpad.

Lors de la construction ehpad, la résidence médicalisée devra tenir compte des besoins des seniors afin qu’ils puissent bénéficier d’un cadre de vie plus adaptée à leur situation de dépendance : ascenseur, parking, chauffage, chambre ensoleillée, espace vert, etc. Les services annexes offerts devront leur permettre de préserver une bonne qualité de vie sans faire exploser le tarif journalier de la location en ehpad