• slider1
  • slider2
  • slider3

Les résidences seniors en quelques lignes

Résidences seniors : un investissement immobilier sûr pour le long terme

Les résidences seniors en quelques lignes

Le vieillissement de la population ainsi que l’allongement de l’espérance de vie ont contribué largement à la prospérité du marché des résidences seniors. Face à cette effervescence, de plus en plus de projets voient le jour et de nouveaux investisseurs agrandissent le rang des propriétaires immobiliers. On peut distinguer deux types de résidences seniors : les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou Ehpad et les résidences de service dédiés aux seniors autonomes.

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et leurs particularités

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou Ehpad sont des résidences médicalisées qui accueillent les seniors qui ont perdu partiellement ou totalement leur autonomie. Pour obtenir cette appellation, les résidences seniors devront remplir plusieurs critères notamment sur la construction, les normes d’hygiène, les soins médico-sociaux octroyés, la qualification du personnel et des équipements, etc. L’acquisition du statut d’Ehpad est soumise au consentement des autorités compétentes dont l’Agence régionale de santé et le Conseil général. Quelques guides recensent actuellement la liste des résidences seniors ayant obtenu l’agrément d’Ehpad. Ce type d’établissement peut prendre en charge les personnes âgées souffrant de pathologies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

Les résidences seniors non médicalisées

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées – Ehpa se présentent sous plusieurs formes : simples résidences seniors, villages seniors, maisons de retraite, etc. Ils sont souvent situés en centre ville non loin des commerces et des moyens de locomotion. Les services proposés dans ces genres de résidences seniors sont souvent à la carte, ce qui permet à chacun de vivre selon ses moyens financiers. Les personnes âgées choisissant ces types d’établissements recherchent avant tout le confort, la sécurité et la convivialité.

Investir dans des résidences seniors

Avant d’investir dans des résidences seniors, plusieurs paramètres devront être passés en revue par les futurs propriétaires.

Pour les résidences seniors médicalisées ou Ehpad, les normes de qualité ont une grande importance car le maintien de l’agrément et la bonne marche de l’exploitation en dépendent. Le confort ainsi que le tarif des nuitées seront également des critères importants à ne pas négliger.

La localisation des résidences seniors est également primordiale. Même si le manque d’établissement pour personnes âgées est un fait, toutes les régions françaises n’ont pas les mêmes besoins. En outre, les pensionnaires des résidences seniors souhaitent souvent se rapprocher des membres de leurs familles lorsque leur âge est assez avancé. Le choix de l’emplacement devra donc correspondre aux personnes ciblées.

Les services offerts ainsi que la convivialité qui règne dans les résidences seniors sont également des critères de choix importants pour les investisseurs. Il en est de même pour la qualification et l’aptitude du gestionnaire choisi pour son exploitation, gage de la rentabilité de l’investissement.

La fiscalité des résidences seniors

Tout investissement dans les résidences seniors de service neuves, Ehpad ou non, ouvre droit au dispositif de défiscalisation Lmnp-Bouvard applicable aux locateurs en meublé non professionnels jusqu’au 31 Décembre de l’année 2016. Le taux de la réduction d’impôts sur le capital investi, plafonné à 300 000 euros, serait de 11% et la TVA récupérable de 19,6% à condition que les résidences seniors soient cédées en location durant 9 années consécutives suivant son acquisition.